Naomi MELVILLE

« Panoptique »
Installation in situ

Panoptique est une installation visant à transcrire spatialement un environnement sonore. Ce document en trois dimensions, aux allures de graphique, décompose et réorganise les sons à proximité.en trois dimensions, aux allures de graphique, décompose et réorganise les sons à proximité.


Ainsi, c’est non seulement une traduction de l’ouïe à la vue qu’elle propose, mais la capture d’une heure de son, au cours de laquelle l’environnement du Parc des Batignolles a été enregistré aux huit point cardinaux. Cet environnement est analysé pour en faire ressortir toutes les sources :  voix et conversations, feuilles et branches, intempéries, machines éventuelles…La structure en mille-feuilles de l’installation rejoue l’enchevêtrement de ces sons et tente de les démêler. Leur retranscription en onomatopées, imprimée et passant d’une couche à l’autre, gagne en opacité ou en visibilité selon que le son a été, à tel instant, plus ou moins audible.


De cette base conséquente de données, on peut apprécier l’étendue et en comprendre un paysage abstrait où les lettres ne sont plus que des motifs, ou s’en faire un récit aux compositions multiples. Ce travail s’inscrit dans une volonté d’articuler linguistique et spatialité, menées par l’artiste à travers une série de performances et de mise e espace de données textuelles, collectées ou imaginaires.
 

6
5
4
1
3