Jérôme PIERRE

les feuilles de l'être

Installation in situ

A partir d'une réflexion sur les liens invisibles entre les pièces d'un puzzle, ainsi que l'analyse de ce qu'est un lien au travers de la corde et du fil, mon travail s'est déroulé vers une multitude de réflexions donnant corps à différents travaux. Dans un puzzle les pièces sont liées entre elles par le motif et en quelque sorte, finaliser sa reconstruction est identique au démêlage d'une pelote de nœuds. Le fil qui date de -30000 ans avant JC et qui est omniprésent dans nos vies, (du cheveux aux tissus ou dans nos communications sans fil) est un éléments archétypal structurant et possède une forte symbolique. L'analyse de tous ces éléments amène alors à un réseau de pièces dans lequel je procède par rebonds.

Après avoir posé et finalisé conceptuellement cette pièce, un nouveau champ de réflexion s'est ouvert sur le cycle de l'arbre et par analogie à la mémoire.

Les feuilles d'arbres reliées aux branches, chutent à l'automne et rompent leurs liens pour la continuité du cycle. Lorsque les feuilles tombent à l'automne, elles entrent dans une autre phase de la vie de l'arbre et de son renouvellement. Elles se métamorphosent en terre et nourrissent tout un écosystème jusqu'à nourrir l'arbre qui les a fait naître. En représentant par des fils, les liens entre les feuilles et les branches, c’est l’interruption du cycle qui apparaît et la feuille devient en tant que mémoire un poids pour l'arbre.
En imaginant  répéter cette action à chaque saison, l'arbre serait mis en péril et ploierait sous le poids de ses souvenirs.

 

A propos de l'artiste :
Né en 1979, plasticien depuis 2009.

Vit entre Paris et la Bretagne (Plouha)
Travaux aux frontières de la philosophie et du design.
Sujets sous-jacent à l'oeuvre : La relation entre l’efficience et le hasard, la géométrie, les pavages, les relations homme-machine, l’économie et la prospective...

6
4
3
2
1