Flavie GARNIER - Claire MAZUREL

«Pli selon pli»
Installation in situ

Les drapés en résine suspendus occupent l’espace du kiosque à différents niveaux et évoquent, avec légèreté, des formes abstraites, des étoffes en mouvement disposées de façon à se répondre les unes aux autres.

 

L’espace intérieur du kiosque devient un espace en apesanteur où les drapés flottent  et donnent l’impression d’être mis en mouvement par un vent figé, un espace hors du temps où, à la façon d’un instantané, les formes textiles font un arrêt sur image tout en gardant leur dynamisme.

 

Parce qu’ils sont vides mais suggèrent une présence, ces volumes peuvent être vus comme des linceuls, des drapés antiques, des statues abstraites vides de toute corporéité et pourtant habitées.


A des heures et sans que tel souffle l'émeuve


Toute la vétusté presque couleur encens


Comme furtive d'elle et visible je sens


Que se dévêt pli selon pli la pierre veuve

Flotte ou semble par soi n'apporter une preuve


Sinon d'épandre pour baume antique le temps


Nous immémoriaux quelques-uns si contents


Sur la soudaineté de notre amitié neuve

 

Pli selon pli“ - S. Mallarmé

©Garnier/Mazurel
©Le K.A.B
©Le K.A.B
©Le K.A.B
©Le K.A.B
©Le K.A.B
©Le K.A.B
©Le K.A.B